L'homme qui voulait être heureux

 

" J’ai voulu écrire l’histoire d’un homme qui n’est pas pleinement satisfait de sa vie alors qu’ objectivement rien de l’empêche d’être heureux. Sa rencontre avec un vieux guérisseur va l’amener à prendre conscience des barrières qu’ il se donne et de la manière de s’en libérer. A travers cette histoire, je voulais montrer à quel point ce que l’on croît sur soi, sur les autres et sur le monde n’est pas la réalité mais tend à le devenir. " Laurent Gounelle

 

Le livre en quelques mots

Imaginez...Vous êtes en vacances à Bali et peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où… Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas… heureux.
Porteur d'une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L'éclairage très particulier qu'il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l'aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vous bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d'une existence à la hauteur de vos rêves.

 

"Un livre désormais incontournable..."

L'Express

 

 « Simple, élégant, raconté comme un conte merveilleux, le récit que Laurent Gounelle signe ici est une perle littéraire en train de se transformer en phénomène. »

 Paris Match

 

« Une jolie lecture à mi-chemin entre le compte bouddhiste et le roman »

 « Ce livre nous distille un flot continu d’optimisme et de motivation pour que nos rêves puissent devenir réalité »

 Avantages

 


 

 

Laurent Gounelle nous en dit un peu plus

 

° Pourquoi avoir choisi Bali ?

Je voulais que l’histoire se déroule dans une île éloignée du lieu de vie des lecteurs, afin de les sortir symboliquement de l’espace où se trouvent ancrées leurs habitudes de pensée. A l’époque je ne savais pas que ce livre serait lu aux quatre coins de la planète…
Bali n’est pas un lieu anodin. C’est une île hautement spirituelle. Si certains y voient surtout des plages sublimes et des spots de surf, Bali représente pour moi le lieu idéal pour l’introspection et la remise en question.
Lorsque vous avez un coup de blues dans une banlieue de Paris, New York ou Pékin, il est tentant d’en accuser le stress ambiant, les embouteillages, la laideur des buildings ou la grisaille. Lorsque vous avez un coup de blues à Bali, dans ce paradis où les gens sont aussi beaux que les paysages et aussi rayonnants que le soleil, vous ne pouvez pas l’imputer à des causes extérieures. Vous savez que ça vient de vous…

° Le guérisseur existe-t-il vraiment?

J’ai séjourné à Bali plusieurs mois en 1995 et y ai rencontré un vieux guérisseur. Mais c’était un guérisseur des corps, pas des âmes. Il s’exprimait en balinais et une personne qui m’accompagnait traduisait ses paroles dans un anglais approximatif. Nos échanges furent donc assez limités…
Au-delà des mots, son visage et sa voix esprimaient beaucoup de bonté, de sérénité. Son regard était lumineux. Une belle aura semblait se dégager de sa personne. C’est tout naturellement qu’il m’a inspiré pour la création du personnage, 11 ans plus tard.

° Pourquoi avoir prénommé le héros Julian ?

Ce prénom a une racine celtique qui signifie « otage ». Julian est l’otage de ses croyances, des croyances qui biaisent sa vision du monde et l’empêchent de réaliser ses rêves. 

° Pourquoi ne trouve-t-on pas le mont Skouwo sur une carte de Bali ?

Je voulais que Julian gravisse une montagne, épreuve incarnant l’effort sur un lieu hautement symbolique — C’est au sommet d’une montagne que Moïse a reçu les 10 commandements, pas au fond d’une impasse, n’est-ce pas?
Je l’ai baptisée « Mont Skouwo » pour faire un clin d’œil au grand psy américain Milton Erickson, disparu en 1980, qui avait pour habitude d’envoyer ses patients gravir une colline voisine du nom de « Squaw peak » lorsqu’il voulait tester leur motivation à changer. Seuls les plus volontaires s’exécutaient et revenaient poursuivre les séances…

° Avez-vous été surpris par l’immense succès de ce livre ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, la réponse est non. Dans la mesure où je n’ai pas écrit ce livre pour moi, mais pour les autres, il me semblait naturel que les gens le lisent.
Je l’ai écrit avec l’intention sincère de partager des choses qui me semblent essentielles dans la vie. Je voulais apporter aux lecteurs une prise de conscience libératrice.

 Ce livre est disponible chez Pocket.

 Ce livre est disponible en version collector chez Pocket.